Partager cette page

Ophiliam Management gestion de FPCI et conseil

Ophiliam Management agréée AMF, gère des fonds de capitaux pour compte de tiers afin de développer des projets d’entreprise ambitieux qui nécessitent des levées de fonds significatifs.

FUNECAP GROUPE Interview Xavier THOUMIEUX et THierry GISSEROT projet MONT

OPHILIAM Management est une société de gestion de portefeuille agréée par l’autorité des marchés financiers (agrément n° GP 09000008).

L’AMF a accordé à OPHILIAM Management un agrément pour gérer :

  • des fonds communs de titrisation (FCT) dédiés au private equity.
  • des fonds professionnels de capital d'investissement (FPCI).

OPHILIAM Management est ainsi l’une des rares sociétés de gestion de fonds françaises en mesure d’investir en dette bancaire, titres de créances et capital dans une même société.

Un marché couvert

OPHILIAM Management peut couvrir l’ensemble des segments de ce marché en fonction des opportunités: du rachat de créances large caps européennes aux opérations de Deleverage Buy-out en France sur le segment des small et mid caps en passant par les opérations classiques de LBO.

FPCI FUNERAIRE ENTREPRISES III

Troisième FPCI "Entreprises"(2011-2019) lancé et géré par les associés fondateurs d'Ophiliam Groupe, après les FCPR CDC Entreprises et CDC Entreprises II gérés par la société de gestion CDC Equity Capital qu'ils co-dirigeaient à cette époque.

Le FPCI Funéraire Entreprises III et son véhicule de co-investissement regroupent 60 M€ consacrés à la consolidation du marché des services funéraires via le groupe Funecap. Le FPCI a été liquidé début 2019.

FPCI Ophiliam ENTREPRISES IV (2016-2019) : Quatrième FPCI "Entreprises" lancé et géré par les associés fondateurs d'Ophiliam Groupe, FPCI Ophiliam Entreprises IV (2016) a consacré l'argent levé à la constitution d'un producteur d'énergie photovoltaïque, Volta Environnement. Le FPCI a été liquidé en juin 2019.

Conseil

OPHILIAM Management peut conseiller les PME-TPE dans leur stratégie de levée de fonds.

Certains de ces investissements en fonds propres et quasi-fonds propres peuvent être éligibles aux réductions d'impôt prévues par le législateur pour favoriser le renforcement des fonds propres des petites et moyennes entreprises françaises.